Page 3 sur 6

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 00:33
par projetmbc
evariste_G a écrit:Premièrement, ton exemple ne tient pas car le barème n'était pas 4 fois 5 points, mais 4pts, 4pts, 7pts et 5 pts.
De plus, je doute fort que la note sur 16 soit convertie en note sur 20 en la multipliant ... Les 4 points seront sûrement redistribués aux autres exercices.

Le problème n'est pas là. On pourrait avoir le même souci avec une répartition de points. Ne soyez pas de mauvaise foi.

Maintenant, il se peut aussi que l'on donne les quatre points à tout le monde, et là c'est tout aussi choquant. Faudrait arrêter de traiter les élèves de la sorte, ils méritent mieux ...

evariste_G a écrit:Deuxièmement, je maintiens ce que je dis : dans les textes, "le bac est une épreuve comportant entre 3 et 5 exercices", donc le simple fait qu'il y ait eu un exercice de neutralisé est comme si l'épreuve comportait 3 exercices, donc tout est en règle ...

Va dire cela à celui qui a bien rédigé les probabilités et pris moins de temps pour d'autres exercices. C'est du grand n'importe quoi !

evariste_G a écrit:En ce qui concerne ta méthode de triche, elle est impossible à mettre en place car en théorie, tous les candidats laissent leur téléphone à l'entrée et quand ils vont aux toilettes, ils sont scrutés (j'imagine) pour voir s'il y a quelque chose dans les poches (genre deuxième téléphone).

Je te donne cet exemple car je surveille les BACS, et je te dis que tout ceci est faisable. Crois-tu que l'on palpe les élèves ? Imagine un élève de Lycée avec un baggy, tu mets un iPhone où tu veux, ni vu, ni connu...

Une parade simple serait des portiques pour que les élèves laissent leur téléphone à l'entrée du centre d'examen.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 06:47
par kojak
Bonjour,

Mikelenain a écrit:La manière de le présenter (avec un petit scénario de logiciel de calcul) est assez inhabituelle, je l'accorde.


ben c'est ceci qui est hors programme : c'est écrit nulle part dans les textes qu'ils doivent savoir lire un logiciel de calcul formel, en particulier la syntaxe. Que veut dire le $x$ de resoudre($B(x)>0,x$) ? Cela les a dérouté...

Je suis bien d'accord qu'avec un peu de jugeote, tu comprends ce qui est demandé, mais le jour du bac, les lycéens ont autre chose à faire, sachant de plus qu'ils n'ont que 3 h pour faire les 4 exos, contrairement aux S...

projetmbc a écrit:Crois-tu que l'on palpe les élèves ?
Tu peux me rappeler qui a le droit de faire ceci ? en tout cas, pas nous, et je ne veux surtout pas le faire !

projetmbc a écrit:Une parade simple serait des portiques pour que les élèves laissent leur téléphone à l'entrée du centre d'examen.

Qui paient les portiques ? des portiques qui détectent quoi ? Qui te dit que les élèves n'ont qu'un seul téléphone portable ou en ont un ? Tout ceci n'est pas aussi simple qu'on voudrait bien le croire.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 08:02
par EricK
Framboise a écrit:Les brouilleurs sont interdits car réservés aux services de police et apparentés.


Les brouilleurs sont interdits parce qu'il est interdit au commun de brouiller les fréquences en France et non parce qu'ils sont réservés à certaines personnes. Par contre, bien qu'interdits, certaines catégories de personnes ont néanmoins un droit dérogatoire à s'en servir (par exemple les forces de l'ordre qui les utilisent systématiquement lors d'interventions dans les quartiers chauds pour empêcher que les habitants puissent alerter sur la venue de la police).

Et (mais je ne m'adresse plus à Framboise ici) croire que l'on réglera le problème de la triche par un artifice technologique, c'est être particulièrement aveugle aux problèmes que créent ces nouvelles technologies, problèmes que l'on ne veut surtout pas aborder ...

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 08:19
par rebouxo
Il y a un moyen simple de se débarrasser des portables : tous les candidats sont tous tout nu :mrgreen:

Bon, il y a un autre moyen : aucun candidat ne sort avant la fin des épreuves ou bien on doit tout remettre aux examinateurs (sujets, brouillon). La première méthode me semble difficilement contournable.

Plus sérieusement les présidents de l'APMEP et de la SMF ont écrit au ministre pour demander que l'épreuve soit repassée. De tout façon, je pense qu'au moins une personne portera plainte et donc tenter de ne pas la refaire serait une erreur.

Olivier

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 10:05
par projetmbc
Bonjour.

kojak a écrit:
projetmbc a écrit:Crois-tu que l'on palpe les élèves ?
Tu peux me rappeler qui a le droit de faire ceci ? en tout cas, pas nous, et je ne veux surtout pas le faire !

C'est bien de sortir une phrase de son contexte : le meilleur moyen de faire du contre sens. C'est bien parce que l'on n'a pas le droit de palper les élèves que cela rend possible que n'importe quel élève ait un tel. smartphone sur lui. C'était le sens de ma remarque...

kojak a écrit:
projetmbc a écrit:Une parade simple serait des portiques pour que les élèves laissent leur téléphone à l'entrée du centre d'examen.

Qui paient les portiques ? des portiques qui détectent quoi ? Qui te dit que les élèves n'ont qu'un seul téléphone portable ou en ont un ? Tout ceci n'est pas aussi simple qu'on voudrait bien le croire.

J'y suis allé un peu fort avec un portique. On pourrait avoir des détecteurs portables de métaux. Et chaque élève laisserait son ou ses portables à l'entrée du Lycée. Une fois prévenu, il est a peu près certain que les élèves ne viendraient même plus avec un smartphone.

rebouxo a écrit:Il y a un moyen simple de se débarrasser des portables : tous les candidats sont tous tout nu :mrgreen:

Ok mais à condition que les surveillants ne soient pas astreints à cette obligation... :lol:

rebouxo a écrit:Bon, il y a un autre moyen : aucun candidat ne sort avant la fin des épreuves...

Bonne idée mais là où cela sera difficile c'est dans les Lycées où les élèves sont pénibles. Va garder 4h un élève pénible qui aura fait tout ce qu'il peut en 2h.

rebouxo a écrit:... on doit tout remettre aux examinateurs (sujets, brouillon).

Très bonne idée !

rebouxo a écrit:Plus sérieusement les présidents de l'APMEP et de la SMF ont écrit au ministre pour demander que l'épreuve soit repassée.

Je pense que le ministère s'en "fout" un peu de ses associations ! Il n'y a qu'à voir la critique des nouveaux programmes par la SMF qui ne semble pas émouvoir plus que cela le ministère.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 13:22
par Mikelenain
kojak a écrit:
Mikelenain a écrit:La manière de le présenter (avec un petit scénario de logiciel de calcul) est assez inhabituelle, je l'accorde.

ben c'est ceci qui est hors programme : c'est écrit nulle part dans les textes qu'ils doivent savoir lire un logiciel de calcul formel, en particulier la syntaxe. Que veut dire le $x$ de resoudre($B(x)>0,x$) ? Cela les a dérouté...

On est à l'ère du numérique, les élèves d'aujourd'hui doivent être capable de s'adapter à ce genre de choses.

Framboise a écrit:Les brouilleurs sont interdits car réservés aux services de police et apparentés.

La loi est ainsi aujourd'hui, mais on peut très bien imaginer que la loi change au vu de la modification des technologies et notamment la plus grande accessibilité des techniques de communication.

Erick a écrit:Et (mais je ne m'adresse plus à Framboise ici) croire que l'on réglera le problème de la triche par un artifice technologique, c'est être particulièrement aveugle aux problèmes que créent ces nouvelles technologies, problèmes que l'on ne veut surtout pas aborder ...

C'est-à-dire ?

rebouxo a écrit:Plus sérieusement les présidents de l'APMEP et de la SMF ont écrit au ministre pour demander que l'épreuve soit repassée. De tout façon, je pense qu'au moins une personne portera plainte et donc tenter de ne pas la refaire serait une erreur.

S'ils font repasser l'examen, il y aura aussi des plaintes, ne t'inquiète pas.
Les gens de voudront jamais revenir de leur sacro-saintes vacances, même si le monde devait s'écrouler.

HS :
projetmbc a écrit:Il n'y a qu'à voir la critique des nouveaux programmes par la SMF qui ne semble pas émouvoir plus que cela le ministère.

Ça m'intéresse de voir ça :)



PS : on parle de fraude du même genre dans d'autres matières (physique, anglais en S mais aussi histoire en L)

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 14:07
par kojak
Mikelenain a écrit:On est à l'ère du numérique, les élèves d'aujourd'hui doivent être capable de s'adapter à ce genre de choses.


Ce n'est pas le problème ! ce n'est écrit nulle part dans les programmes de ES : il suffit de les lire ! Trouve moi dans le programme de ES une ligne où il est question de logiciel de calcul formel ou qque chose s'y approchant. Le programme, publié au BO, est la référence, non ? car sinon, chacun ferait ce qu'il veut, moi le premier.

De plus, pourquoi demander ça à des ES, et pas à des S ?

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 14:30
par Mikelenain
Est-il fait mention de savoir écrire avec un stylo encre ?
C'est le même principe, c'est un outil que les élèves sont censés maîtriser (sous-entendu)


Et puis il n'y a pas besoin de s'appeler Schrödinger ou Einstein pour comprendre ce genre de choses. Je suis désolé, ils sont déjà assez couvés comme cela. Pourquoi ne pas leur donner le diplôme du bac dès la rentrée scolaire de septembre en terminale aussi ? Ils doivent pouvoir s'adapter à ce genre de choses sans problème, sinon ils n'ont pas un niveau suffisant pour le bac.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 14:54
par rebouxo
Mikelenain a écrit:Est-il fait mention de savoir écrire avec un stylo encre ?
C'est le même principe, c'est un outil que les élèves sont censés maîtriser (sous-entendu)

Sauf qu'il faut quelques années pour savoir utiliser un stylo et que c'est quelque chose que l'on apprend à tout le monde. Un outil aussi puissant que le calcul formel, cela mériterais que l'on y consacre tous du temps. Or je doute que cela soit une préoccupation d'une part importante de la population des Prof de maths. Cela dit, je ne pense pas que cela pose problème ici.

C'est une mode, voir le sujet STI GM (A et F), où l'on a droit à une belle formule pondue par un logiciel de calcul formel, et on demande aux élèves de calculer une valeur approchée... Quel est l'intérêt ? savoir si les élèves savent utiliser leur calculatrice ? Cela sent un peu le gadget à la mode qu'il faut recaser coûte que coûte.

Mikelenain a écrit:Et puis il n'y a pas besoin de s'appeler Schrödinger ou Einstein pour comprendre ce genre de choses. Je suis désolé, ils sont déjà assez couvés comme cela. Pourquoi ne pas leur donner le diplôme du bac dès la rentrée scolaire de septembre en terminale aussi ? Ils doivent pouvoir s'adapter à ce genre de choses sans problème, sinon ils n'ont pas un niveau suffisant pour le bac.


Ben, une fois que tout le monde a le bac, on pourrait travailler sérieusement :D

Pour la critique des futurs programmes par la SMF, c'est .

Pour ce qui concerne l'audience de la SMF ou de l'APMEP (surtout de l'APMEP), cela dépend beaucoup du nombre d'adhérents. Or celui-ci converge vers 3 000 par valeur supérieure. Et je ne parles pas de la couleur des cheveux, qui est presque partout blanche. Bref, plus nous serons nombreux à l'APMEP, plus nous avons de chance de nous faire entendre.

PUB
Adhérer à l'APMEP


Olivier

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 15:06
par kojak
Mikelenain a écrit:C'est le même principe, c'est un outil que les élèves sont censés maîtriser (sous-entendu)
Non, c'est faux !

J'attends une réponse là dessus :
kojak a écrit:Trouve moi dans le programme de ES une ligne où il est question de logiciel de calcul formel ou qque chose s'y approchant.


Mikelenain a écrit: Ils doivent pouvoir s'adapter à ce genre de choses sans problème, sinon ils n'ont pas un niveau suffisant pour le bac.
pfff... parole, parole...

Le bac n'est pas là pour ça. Que tu le fasses dans l'année scolaire avec tes élèves, OK. Mais le jour du bac, non ! C'est un examen, donné à quasi tous, je suis d'accord, mais ce n'est pas un concours. Il y a un programme, et ceci n'est pas dans le programme actuel. Il pourrait y être dans le futur. C'est simplement un pb de législation.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 15:20
par projetmbc
Mikelenain a écrit:
kojak a écrit:
Mikelenain a écrit:La manière de le présenter (avec un petit scénario de logiciel de calcul) est assez inhabituelle, je l'accorde.

ben c'est ceci qui est hors programme : c'est écrit nulle part dans les textes qu'ils doivent savoir lire un logiciel de calcul formel, en particulier la syntaxe. Que veut dire le $x$ de resoudre($B(x)>0,x$) ? Cela les a dérouté...

On est à l'ère du numérique, les élèves d'aujourd'hui doivent être capable de s'adapter à ce genre de choses.

Je vais te donner un exemple réel tout simple. Imaginons un prof. de ES qui utilise un logiciel de calcul formel, je ne suis pas sûr qu'il y en ai beaucoup. Imagines que ce prof. travaille avec XCas. Avec ce logiciel, les résolutions se font via la syntaxe :
Code: Tout sélectionner
solve(x^4-1=3)

Pas de x en vue ? Donc comme Kojak, je trouve l'exercice mal posé. On devrait interdire l'utilisation d'une syntaxe particulière pour privilégier une syntaxe facilement compréhensible.

rebouxo a écrit:C'est une mode, voir le sujet STI GM (A et F), où l'on a droit à une belle formule pondue par un logiciel de calcul formel, et on demande aux élèves de calculer une valeur approchée... Quel est l'intérêt ?

+1

rebouxo a écrit:Et je ne parles pas de la couleur des cheveux, qui est presque partout blanche. Bref, plus nous serons nombreux à l'APMEP, plus nous avons de chance de nous faire entendre.

Tu as raison. Je vais de toute façon reprende mon adhésion.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 15:36
par kojak
projetmbc a écrit: Imagines que ce prof. travaille avec XCas. Avec ce logiciel, les résolutions se font via la syntaxe :
Code: Tout sélectionner
solve(x^4-1=3)



Ben si, justement la syntaxe proposée est quasi celle de Xcas.

Tu tapes bien ce qui est écrit dans l'énoncé aux accents près. :wink:

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 15:38
par Mikelenain
kojak a écrit:
Mikelenain a écrit:C'est le même principe, c'est un outil que les élèves sont censés maîtriser (sous-entendu)
Non, c'est faux !

J'attends une réponse là dessus :
kojak a écrit:Trouve moi dans le programme de ES une ligne où il est question de logiciel de calcul formel ou qque chose s'y approchant.

Je répondrais par une question : où est-ce interdit ?

kojak a écrit:
Mikelenain a écrit: Ils doivent pouvoir s'adapter à ce genre de choses sans problème, sinon ils n'ont pas un niveau suffisant pour le bac.

pfff... parole, parole...

Crois-tu ? N'est-il pas nécessaire de savoir s'adapter ?
Surtout que l'exemple utiliser ici, comme le dit rebouxo, est particulièrement facile à comprendre. Il n'y a rien de franchement compliqué dans la syntaxe.

kojak a écrit:C'est un examen, donné à quasi tous, je suis d'accord

C'est un autre problème mais tester leur adaptabilité à des situations légèrement différentes de ce qu'ils ont l'habitude de voir serait une bonne idée dans le monde d'aujourd'hui.


projetmbc a écrit:On devrait interdire l'utilisation d'une syntaxe particulière pour privilégier une syntaxe facilement compréhensible.

Elle l'est, dans ce sujet !! :o :o

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 15:39
par projetmbc
kojak a écrit:
projetmbc a écrit: Imagines que ce prof. travaille avec XCas. Avec ce logiciel, les résolutions se font via la syntaxe :
Code: Tout sélectionner
solve(x^4-1=3)



Ben si, justement la syntaxe proposée est quasi celle de Xcas.

Tu tapes bien ce qui est écrit dans l'énoncé aux accents près. :wink:

As-tu noté que j'ai choisi la syntaxe sans x exprès ?

PS : on a du mal à se comprendre... :lol:

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Jeudi 23 Juin 2011, 15:43
par kojak
projetmbc a écrit:As-tu noté que j'ai choisi la syntaxe sans x exprès ?

PS : on a du mal à se comprendre... :lol:


Non, moi y en a parler un peu français, pas english :lol:

Code: Tout sélectionner
resoudre(B(x))
fonctionne nickel :wink:

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Vendredi 24 Juin 2011, 07:13
par plop08
ce ne sont plus des fuites selon RTL ce matin, mais une véritable inondation !

kojak avait raison : beaucoup demande à un passage au contrôle continu...

battez vous maintenant ! en bac pro : c'est déjà foutu !

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Vendredi 24 Juin 2011, 07:49
par Mikelenain
plop08 a écrit:kojak avait raison : beaucoup demande à un passage au contrôle continu...

Le problème du ccf est que tout le monde n'est pas forcément évalué de la même manière, pas sur les mêmes sujets, pas avec la même correction ....

plop08 a écrit:battez vous maintenant ! en bac pro : c'est déjà foutu !

J'ai pas compris :o

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Vendredi 24 Juin 2011, 08:14
par projetmbc
plop08 dit justement qu'il faut se battre pour ne pas avoir à faire du contrôle continu au BAC.

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Vendredi 24 Juin 2011, 08:37
par Framboise
Mikelenain, projetmbc
+1
Le contrôle continu pur ne permet pas une évaluation équitable entre les différents candidats.
En plus, pas de contrôle continu pour les candidats libres... :mrgreen:

Re: Fuite d'une question du sujet du bac de maths

MessagePosté: Vendredi 24 Juin 2011, 08:46
par guiguiche
et vu la fraude avec les smartphones, j'ai peur pour l'évaluation en ccf.