La machine analytique de Babbage

Discussion à propos de tout ce qui n'entre pas dans le cadre des autres forums.
[ce forum est modéré par les modérateurs globaux du site]
Règles du forum
Merci d'éviter le style SMS dans vos messages et de penser à utiliser la fonction Recherche avant de poster un message. Pour joindre des fichiers à vos messages, consulter ce sujet.

La machine analytique de Babbage

Messagepar Tonn83 » Lundi 10 Décembre 2012, 14:23

Bonjour,

Grand merci à Google qui, vous l'aurez remarqué, met à l'honneur Ada Lovelace. En tout cas cela m'a permis de découvrir qui elle était en lisant rapidement des biographies sur elle.
Une question me traverse l'esprit : Pourquoi personne n'a-t-il jamais fabriqué la fameuse machine analytique de Babbage ? J'imagine que le résultat ressemblerait aux invraisemblables machines que l'on voit dans les Temps Modernes (excellent film). J'imagine que ce calculateur géant doit faire un bruit assourdissant, il n'égalisera évidemment pas la puissance de nos petits ordinateurs silencieux.Vous me direz que cela n'a plus d'intérêt aujourd'hui. Hé bien si ! Pour la beauté de l'oeuvre pardi ! Si j'avais de l'argent, je serais prêt à financer ce projet rétrograde, pas vous ? J'aimerais voir le résultat !
Plus sérieusement, savez vous si cette machine de dingue aurait la moindre chance de fonctionner ? Et d'ailleurs, comment fonctionne-t-elle ?

Cordialement,
Benoit Tonnelier
----------------------------
Tonn83
Tonn83
Giga-utilisateur
 
Messages: 889
Inscription: Mercredi 05 Novembre 2008, 01:19
Localisation: Paris, France
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Publicité

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar rebouxo » Lundi 10 Décembre 2012, 15:45

La machine n'a pas été construite par Charles Babbage mais par son fils Henry. http://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_analytique. Il y a aussi un projet pour en recréer une. Le musée d'histoire des sciences de Londres en a construit une réplique en 1991 (d'après publimath, l'excellente base de documents mathématiques des IREM et de l'APMEP). Cependant, j'ai beau cherché sur le site du London's Science Museum, je trouve point cette machine. Or, il semble bien qu'il y ait un léger problème. Peut-être bien une confusion entre la machine analytique et les différentes versions de la machine à différence. A priori, c'est la machine à différence n°2 qui a été reconstruite en 1991.
Donc, la réponse a ta question est simple : c'est un problème de sous !

J'ai lu l'été dernier (ou l'été d'avant peut-être) un bouquin de SF, dans lequel tous les ordinateurs sont mécaniques : sainte Lady Lovelace priez pour nous. La machine à différences par William Gibson et Bruce Sterling, collection ailleurs et demain, chez Robert Laffont.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6715
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar Tonn83 » Lundi 10 Décembre 2012, 22:05

rebouxo a écrit:J'ai lu l'été dernier (ou l'été d'avant peut-être) un bouquin de SF, dans lequel tous les ordinateurs sont mécaniques : sainte Lady Lovelace priez pour nous. La machine à différences par William Gibson et Bruce Sterling, collection ailleurs et demain, chez Robert Laffont.

D'après Wikipedia, ce roman décrit une uchronie dans laquelle des ordinateurs auraient été créés au XIXe siècle, renforçant ainsi la domination du Royaume-Uni sur le monde. J'ai vraiment envie de le lire. En général, j'adore les auteurs de SF qui réinventent l'Histoire avec des "si". Ces romans offrent un certain réalisme et montrent à quel point l'évolution de l'Humanité est hasardeuse.

L'article du Wikipedia anglophone mentionne que la machine construite par le Longon Science Museum est la machine à différence n2. L'article mentionne par ailleurs
If the Analytical Engine had been built, it would have been digital, programmable and Turing-complete. However, it would have been very slow.

Si je comprends bien ces lignes, cette machine n'aurait jamais véritablement construite, ni par Chasles Baggage ni par son fils Henry. Cela renforce mon envie de voir cette machine fonctionner, ça parait tellement dingue. La question que je me pose : une telle machine pourrait-elle offrir des structures de programmes que celles de nos langages actuels ? Autre chose que des boucles et des conditionnements ?
----------------------------
Tonn83
Tonn83
Giga-utilisateur
 
Messages: 889
Inscription: Mercredi 05 Novembre 2008, 01:19
Localisation: Paris, France
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar rebouxo » Lundi 10 Décembre 2012, 22:36

A priori, si elle est complète au sens de Turing (c'est 'achement plus classe en anglais Turing-complete), elle aurait la capacité théorique de faire tourner n'importe lequel de nos langages actuels. Mais être complètement-Turing (rigolo non ?) ne dis rien de la vitesse d’exécution. Et là, je pense que l'on est très loin du kflops, même pas sur que l'on soit au decaflops. Alors, faire tourner emacs dessus, restera certainement une douce utopie.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6715
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar Tonn83 » Lundi 10 Décembre 2012, 23:03

Non, j'imaginais simplement réaliser une intelligence artificielle mécanique, pourquoi ? Un simple système d'engrenages ayant conscience d'exister... L'espoir fait vivre. :lol:
----------------------------
Tonn83
Tonn83
Giga-utilisateur
 
Messages: 889
Inscription: Mercredi 05 Novembre 2008, 01:19
Localisation: Paris, France
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar rebouxo » Lundi 10 Décembre 2012, 23:46

A priori, si elle est complète au sens de Turing (c'est 'achement plus classe en anglais Turing-complete), elle aurait la capacité théorique de faire tourner n'importe lequel de nos langages actuels. Mais être complètement-Turing (rigolo non ?) ne dis rien de la vitesse d’exécution. Et là, je pense que l'on est très loin du kflops, même pas sur que l'on soit au decaflops. Alors, faire tourner emacs dessus, restera certainement une douce utopie.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6715
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar Framboise » Mardi 11 Décembre 2012, 00:28

J'ai eu vu que les frottements mécaniques rendent une telle machine impossible à faire fonctionner, même avec les techniques actuelles de pointe pour la construire.
Je ne sais pas si cet argument est fondé ou non, je connais trop mal la mécanique... :mrgreen:
J'ai le virus des sciences, ça se soigne ?
Framboise
Téra-utilisateur
 
Messages: 1151
Inscription: Lundi 21 Mai 2007, 12:57
Localisation: Dordogne
Statut actuel: Post-bac | Doctorat

Re: La machine analytique de Babbage

Messagepar Tonn83 » Mardi 11 Décembre 2012, 09:20

Les problèmes d'engrenage nous empêcheraient de fabriquer une IA mécanique ? :mrgreen: Il est vrai que les pièces risque bien de s'user rapidement.
----------------------------
Tonn83
Tonn83
Giga-utilisateur
 
Messages: 889
Inscription: Mercredi 05 Novembre 2008, 01:19
Localisation: Paris, France
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant


Retourner vers Tribune libre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité