Classement des universités

Discussion à propos de tout ce qui n'entre pas dans le cadre des autres forums.
[ce forum est modéré par les modérateurs globaux du site]
Règles du forum
Merci d'éviter le style SMS dans vos messages et de penser à utiliser la fonction Recherche avant de poster un message. Pour joindre des fichiers à vos messages, consulter ce sujet.

Re: Classement des universités

Messagepar rebouxo » Mercredi 29 Septembre 2010, 11:31

Ben, Galois aurait peut-être publié, mais il ne serait probablement pas lu avec ton système. Les articles profonds et qui influencent la façon de voir un domaine ne sont pas forcément les plus faciles à lire. A l'opposé, un article facile à lire et provocant risque d'être beaucoup lu et beaucoup cité sans qu'il apporte quoique ce soit. C'est pas en science, mais en sociologie l'article de Bricmont (et je ne sais plus qui) montre bien que l'on peut facilement contourner les relecteurs (au moins en sciences sociales). Il y a quand même des moyens pour faire apparaître son site en meilleur position sans pour autant truqué le pagerank. J'avais vu un reportage sur un type qui loue des maisons, et qui a proposé un échange de liens avec plein d'autre site du même type. Sauf, que lui est bien référencé car beaucoup de site pointe vers son site...

Je pense que le concept d'éditeur reste important : il faut une personne qui puisse critiquer les articles pour les améliorer ou ne pas les publier. La publication sauvage risque surtout de masquer les articles profonds au profit d'article plus facile à lire et moins profonds. De cette méthode seul les articles exceptionnels surnageront (Perlman, par exemple). Maintenant, qui paye ces éditeurs...

Un des problèmes actuels (au moins dans les sciences sociales françaises) c'est plutôt la surabondance de revues. Il y a énormément de revue qui ne sont pas rentables économiquement et dont le but n'est pas de vendre, mais uniquement d'être une revue classée. Conséquemment ces revues ne sont pas non plus très regardante sur la qualité des articles, parce qu'il faut paraître. C'est probablement moins vrai dans le domaine des sciences. Ce problème ne sera pas réglé en publiant sans contrainte.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6909
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Publicité

Re: Classement des universités

Messagepar nirosis » Mercredi 29 Septembre 2010, 19:49

rebouxo a écrit:Ben, Galois aurait peut-être publié, mais il ne serait probablement pas lu avec ton système. Les articles profonds et qui influencent la façon de voir un domaine ne sont pas forcément les plus faciles à lire.


mais le but absolu n'est pas d'être lu par le plus grand nombre. Il est sûr que des articles généraux comme des revues de littératures sont toujours plus lus que les autres. Les articles techniques sont plus difficiles d'accès on est d'accord. Mon directeur de thèse disait qu'un bon article devait être lu par le plus petit nombre possible de personnes :D . Il entendait (je pense) ne pas faire de la propagande ou du grand public, ce que certains appellent "sexy science".
Galois, pourquoi ne serait-il pas lu avec un système de ce genre? Ca intéresse un petit nombre de personnes comparé aux sciences sociales, ok, mais les mots clés aurait été bien précis et ciblés. Donc je pense que ses contemporains auraient pu le trouver aisément...


rebouxo a écrit:Je pense que le concept d'éditeur reste important

C'est un rôle crucial dans le système actuel. Mais comme tu dis, l'impartialité n'est pas toujours évidente (dans les sciences médicales notamment où beaucoup d'argent et de pouvoir politique rentre en jeu). Ce que je n'aime pas trop, c'est que cela permet à une poignée de personnes de guider où doit aller la science... C'est avoir une grande confiance en ces personnes, aussi brillantes soient-elles... Le livre de Lee Smolin sur la théorie des cordes me laisse penser que laisser quelques décideurs "obliger" les gens à travailler sur un sujet pour faire carrière est un peu malsain. "Obliger" car un article n'ira même pas en revue si l'éditeur ne le juge pas dans les tendances qu'il soutient (j'exagère mais je pense que ça arrive). Par contre, je trouve le système de review très bien, mais si l'on juge seulement l'aspect "correct" d'un papier. Il ne faut pas oublier que l'éditeur demande au reviewers de juger "l'originalité", "la portée des résultats" etc.. et il arrive souvent que l'éditeur ne soit pas spécialiste lui-même du champ de recherche, donc il fait confiance aux reviewers...

rebouxo a écrit:Il y a énormément de revue qui ne sont pas rentables économiquement et dont le but n'est pas de vendre, mais uniquement d'être une revue classée. Conséquemment ces revues ne sont pas non plus très regardante sur la qualité des articles, parce qu'il faut paraître

Oui, publier n'est pas un problème en général, même si l'on raconte des choses banales et peu intéressantes... comme quoi on est pas loin d'un système d'open publication finalement :mrgreen: !
nirosis
Administrateur
 
Messages: 1806
Inscription: Samedi 28 Mai 2005, 13:48
Localisation: Orsay, France
Statut actuel: Actif et salarié | Maître de conférence

Précédente

Retourner vers Tribune libre

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités