Propriétés de la feuille

Tout ce qui concerne l'utilisation ou l'installation de LaTeX.

Modérateur: gdm_tex

Règles du forum
Merci d'éviter le style SMS dans vos messages et de penser à utiliser la fonction Recherche avant de poster un message. Pour joindre des fichiers à vos messages, consulter ce sujet.
> Penser à utiliser les balises Code pour poster du code.

Propriétés de la feuille

Messagepar Mikelenain » Dimanche 16 Octobre 2011, 18:14

Bonjour à tous,
j'ai un nouveau problème avec LaTeX. Je débute et je pense que ce n'est pas très compliqué à faire mais ...

Bref, je colle ici le code LaTeX :

Code: Tout sélectionner
    \documentclass[a4paper,10pt]{article}
    \usepackage[latin1]{inputenc}
    \usepackage[francais]{babel}
    \usepackage[T1]{fontenc}
    \usepackage{ulem,xcolor}
    \usepackage{amsfonts,amssymb,amsmath}
    \usepackage{fancyhdr} % Mise en page, en-tête et pied de page
    \usepackage[bookmarks=true, bookmarksnumbered=true, ps2pdf, pagebackref=true,%
colorlinks=true,linkcolor=blue,plainpages=true]{hyperref}
    \usepackage{gnuplottex}
    \usepackage{graphicx}
   
    \hypersetup{pdfauthor={Mickael FAURE},pdfsubject={Devoir maison 1},pdftitle={Reperage et constructions}}
   
    \count1=\year \count2=\year
    \ifnum\month<8\advance\count1by-1\else\advance\count2by1\fi
    \cfoot{\textsl{\footnotesize{Année \number\count1/\number\count2}}}
    \rfoot{\textsl{\tiny{http://www.slsb.fr/college/}}}
    \chead{\Large{\textsc{Devoir maison 1}}}
    \rhead{\textsl{\footnotesize{Classe de 3\ieme E}}}
   
    \newcommand{\souligne}[1][black]{%
    \bgroup \markoverwith{{\color{#1}\lower 1ex\hbox{$\!\mathbf{-}\!$}}}\ULon}

    \begin{document}
    \begin{gnuplot}
      reset
      set terminal postscript eps color
      set output 'image01.eps'
      unset grid
      unset border
      unset xtics
      unset ytics
      set label 1 "A" at -0.15,0 tc rgb "#000000"
      set label 2 "B" at 3,-0.1 tc rgb "#000000"
      set label 3 "C" at 3,0.7 tc rgb "#000000"
      set label 4 "D" at 5.1,0.7 tc rgb "#000000"
      set label 5 "E" at 5.1,-0.1 tc rgb "#000000"
      set arrow 1 from 0,0 to 6,0 nohead lc rgb "#000000"
      set arrow 2 from 5,-0.5 to 5,1 nohead lc rgb "#000000"
      set arrow 3 from 3,0.6 to 6,0.6 nohead lc rgb "#000000"
      set arrow 4 from 3,0.6 to 3,0 nohead lc rgb "#000000"
      set arrow 5 from 3,0.6 to 0,0 nohead lc rgb "#000000"
      plot [0:12][-0.6:1.2] -2 lc rgb "#000000" notitle
      set output
      !epstopdf --outfile=image01_eps.pdf image01.eps
      quit
    \end{gnuplot}
    \souligne[red]{Exercice 01 :}\\
    \\
    Dans un lyc\'ee, on doit transformer un escalier en une rampe afin de faciliter l'acc\`es aux personnes \`a mobilit\'e r\'eduite.\\
    Sur le sch\'ema, les proportions ne sont pas respect\'ees.\\
    \includegraphics[width=400pt, height=150pt]{image01.eps}\\
    a) Construire le point C' sym\'etrique du point C par rapport \`a la droite (DE).\\
    b) Construire le point A' sym\'etrique du point A par rapport \`a la droite (DE).\\
    c) Terminer la construction du sym\'etrique de la figure CDEA par rapport \`a la droite (DE).\\
    \\
    \souligne[red]{Exercice 02 :}\\
    \\
    Une ludoth\`eque propose deux formules pour emprunter des jeux.\\
    \begin{itemize}
    \item Formule A : la ludoth\`eque demande 1,50 euros par jeu emprunt\'e.
    \item Formule B : la ludoth\`eque propose d'autres conditions qui seront \'etudi\'ees plus tard.
    \end{itemize}
    1. Formule A\\
    a) Compl\'eter le tableau ci-dessous :\\
    \begin{tabular}{ | c | c | c | c | c |}
    \hline
    Nombre de jeux & 0 & 12 & 20 & \\ \hline
    Prix (euros) &  & & 30 & 45 \\ \hline
    \end{tabular} \\
    b) Dans le rep\`ere de l'annexe, placer les points dont les coordonn\'ees figurent dans le tableau.\\
    c) Tracer, dans le rep\`ere de l'annexe, la droite passant par ces points.\\
    \\
    \\
    \\
    (extrait du sujet du DNB pro 2007)
    \end{document}


Il y a sûrement énormément de chose à améliorer (comme les douze mille saut de ligne, les tailles des font ... etc) mais je verrais cela plus tard. Un problème à la fois ^^

Donc, mon premier problème est que, lorsque je clique droit sur le pdf créé, je n'obtiens pas du tout ce qu'il faut comme auteur, sujet, titre ... etc.
Titre : image01.eps
Sujet : gnuplot plot
Auteur : mike

J'ai certainement oublié quelque chose, mais je ne vois pas trop quoi.

Mon second problème est que mes foot et head n'apparaissent pas le moins du monde.

Je précise que je prends modèle sur les documents créés par pyromaths ^^
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Publicité

Re: problème propriété de la feuille.

Messagepar rebouxo » Dimanche 16 Octobre 2011, 18:48

Pour le premier problème je ne vois pas trop mais hyperref devrait être mis en dernier position (ou du moins le plus tard possible). Je ne sais pas si c'est le problème. Je n'utilise pas ces champs.

Par contre, il est tout à fait clair que l'extension geometry doit être chargée avec les classes standard (book, article, report,...).
Dans mon préambule j'ai :
Code: Tout sélectionner
\geometry={
paper=a4paper,
margin=1cm,
includeheadfoot,}


Bon, je suggère aussi :
d'utiliser systématiquement les environnements enumerate dés que l'on veut numéroter des questions. C'est fait pour cela. Que pyromaths ne le fasse pas n'est pas gênant, pyromath c'est un ordinateur qui programme le .tex, donc il se fout de la structure. L'être humain, lui ne fout pas de la structure. Bref, je ne crois pas que ce soit des bons exemples pour apprendre LaTeX. De même, on ne passe pas à la ligne avec \\. On passe à la ligne en laissant une ligne vide dans le source. D'une part c'est plus claire, d'autre part \\ est une macro qui a tendance à ne pas faire ce que l'on croit (à savoir passer à ligne). Si ce qui te gênes c'est l'indentation, un \parindent{0cm} dans le préambule réglera le problème. Pour laisser un espace vide, il vaut mieux utiliser la commande \vspace{dim}.

Il manque aussi une fonte (au choix lmodern, kpfont, fourrier,...), via un \usepackage{fontes}.

Personnellement, je ne soulignerais pas. Un changement de taille et de graisse (éventuellement de couleur) marque très bien le début d'un exercice.

Au passage, dans la macro, je ferais une macro Titre_Ex, qui mettrais le numéro automatiquement et qui rajouterais les deux points. Cependant, je pense qu'une bonne idée est de se pencher sur les extensions qui gèrent les exercices : answer ou exercise. Mais ce n'est peut-être pas super urgent.

Ah dernières choses, pourquoi se compliquer la tâche en saisissant les accents ? TeX supporte très bien les accents saisies directement. Ce n'est peut-être pas plus court (avec un bon éditeur) mais c'est plus lisible. Sur une feuille A4, du 10 points c'est trop petit, la ligne compte trop de caractères. Il vaut mieux mettre du 12pt. De toutes les façons, écrire sur du A4 en une seule colonne ne me semble pas une bonne idée (cela dit là aussi c'est certainement quelque chose à faire plus tard). Faire du A5, et imprimer deux pages "logiques" sur une page physique, me semble bien plus lisible pour les élèves. Cela permet aussi (avantage secondaire) d'ouvrir son document et d'avoir a page entière tout en pouvant lire...

Enfin : pub le site de l'APMEP tiens à jour une grande quantité de sujets : c'est ici. Là non, plus ce n'est pas un modèle au niveau de la saisie des sujets, mais ils existent.


Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6799
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: problème propriété de la feuille.

Messagepar Mikelenain » Dimanche 16 Octobre 2011, 20:37

rebouxo a écrit:Pour le premier problème je ne vois pas trop mais hyperref devrait être mis en dernier position (ou du moins le plus tard possible). Je ne sais pas si c'est le problème. Je n'utilise pas ces champs.

J'ai pas trouvé, je chercherais plus tard.

Par contre, il est tout à fait clair que l'extension geometry doit être chargée avec les classes standard (book, article, report,...).
Dans mon préambule j'ai :
Code: Tout sélectionner
\geometry={
paper=a4paper,
margin=1cm,
includeheadfoot,}

mouais, c'est pas mal .... mais bof.

Bon, je suggère aussi :

merci beaucoup, mais c'est mon premier document en tex et j'essaie de régler d'autres soucis pour le moment :s

d'utiliser systématiquement les environnements enumerate dés que l'on veut numéroter des questions.

Pour le moment, j'aimerais savoir comment on saute des lignes :s

De même, on ne passe pas à la ligne avec \\. On passe à la ligne en laissant une ligne vide dans le source. D'une part c'est plus claire, d'autre part \\ est une macro qui a tendance à ne pas faire ce que l'on croit (à savoir passer à ligne). Si ce qui te gênes c'est l'indentation, un \parindent{0cm} dans le préambule réglera le problème. Pour laisser un espace vide, il vaut mieux utiliser la commande \vspace{dim}.

Voilà quelque chose qui m'intéresse dans l'immédiat.

Il manque aussi une fonte (au choix lmodern, kpfont, fourrier,...), via un \usepackage{fontes}.

Le problème, c'est qu'ensuite j'aimerais bien les utiliser. Mais je ne sais pas encore comment ....
Et puis, j'aime bien ma nimbus L 09 :p

Personnellement, je ne soulignerais pas.

j'ai déjà répondu à ça à maintes reprises. Vous ne me ferez jamais changer d'avis sur ce point précis ^^

Un changement de taille et de graisse (éventuellement de couleur) marque très bien le début d'un exercice.

Je ne sais pas encore faire.

Au passage, dans la macro, je ferais une macro Titre_Ex, qui mettrais le numéro automatiquement et qui rajouterais les deux points. Cependant, je pense qu'une bonne idée est de se pencher sur les extensions qui gèrent les exercices : answer ou exercise. Mais ce n'est peut-être pas super urgent.

Je ne sais pas encore faire non plus ^^


Ah dernières choses, pourquoi se compliquer la tâche en saisissant les accents ? TeX supporte très bien les accents saisies directement. Ce n'est peut-être pas plus court (avec un bon éditeur) mais c'est plus lisible.

J'ai essayé et ça ne fonctionne pas. Ça me met les caractères à la con.
J'aurais bien mis les codes html mais je ne crois pas qu'il comprenne :s

Sur une feuille A4, du 10 points c'est trop petit, la ligne compte trop de caractères. Il vaut mieux mettre du 12pt.

Je trouve 12pt trop gros, personnellement :s

De toutes les façons, écrire sur du A4 en une seule colonne ne me semble pas une bonne idée (cela dit là aussi c'est certainement quelque chose à faire plus tard). Faire du A5, et imprimer deux pages "logiques" sur une page physique, me semble bien plus lisible pour les élèves. Cela permet aussi (avantage secondaire) d'ouvrir son document et d'avoir a page entière tout en pouvant lire...

ouh laaaaa, j'en suis encore trèèèèèèèèèèèèèèèèèès loin

Enfin : pub le site de l'APMEP tiens à jour une grande quantité de sujets : c'est ici. Là non, plus ce n'est pas un modèle au niveau de la saisie des sujets, mais ils existent.

Pour le brevet pro, j'en ai encore plus.
Et comme on est qu'au début de l'année, je souhaiterais limiter à ce que l'on a étudié jusqu'à présent en 3ème (calcul, repérage et construction ^^ )


merci tout de même de la réponse.
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: problème propriété de la feuille.

Messagepar Mikelenain » Dimanche 16 Octobre 2011, 20:40

J'ai trouvé pour les accents. il faut que je mette utf8 au lieu de latin1

J'ai aussi trouvé pour les en-têtes et les pieds-de-page. Il fallait que je rajoute \pagestyle{fancy} :o
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: problème propriété de la feuille.

Messagepar rebouxo » Dimanche 16 Octobre 2011, 22:12

Mikelenain a écrit:J'ai trouvé pour les accents. il faut que je mette utf8 au lieu de latin1

J'ai aussi trouvé pour les en-têtes et les pieds-de-page. Il fallait que je rajoute \pagestyle{fancy} :o


Ce n'est pas un problème de TeX (enfin indirectement...) pour les accents. Latin-1 fonctionne très bien, à condition que l'éditeur soit régler en latin-1... Ce qui n'était pas le cas.

Pour le 2e, zut, je l'ai pas vu.

Pour nimbus, je serais assez surpris que cela fonctionne, ou alors tu caches des choses.

Sans aucun ajout de déclaration de fontes LaTeX est en CM-super, qui ont pas mal de défauts. Et donc tu n'est pas en nimbus. Pour utiliser times (beaauurk, pardon, tous les dégoûts sont dans la nature) voir la page 13 du l2tabufr-heavy. Il y a plus esthétiques et plus lisibles.

Bon je sais, c'est des histoires de goût, mais bon, quand même. Toujours est-il, qu'une ligne doit contenir entre 60 et 80 mots pour être plus facilement lisible. N'oublie pas que tu n'écris pas pour toi, mais pour des élèves qui ne sont peut-être pas aussi bons lecteurs que toi et qu'il faut leur facilité la tâche. Là dessus, je trouve que les kpfonts offre un bon contraste, des lettres bien distingues (me souviens plus la dernière fois qu'un élève m'a demandé si c'était un u ou un v, erreur assez fréquente avec les lmodern et pas seulement avec des collégiens). Si je devais écrire un livre, je pense que j'utiliserais fourier ou euler, plus originale (mais je n'écris pas de livre :D ).

Code: Tout sélectionner
\newcommand{\souligne}[1][black]{%
    \bgroup \markoverwith{{\color{#1}\lower 1ex\hbox{$\!\mathbf{-}\!$}}}\ULon}

Admettons que cette commande fonctionne bien (moi, je trouve cela bizarre ce \bgroup qui ne se termine pas un \egroup, mais bon j'ai la flemme de chercher, d'autant plus que le \hbox{$\!\mathbf{-}\!$} est encore plus bizarre). Et qu'elle apporte quelque chose. Remarque, à la main, on ne dispose pas de graisses différentes, donc on fait avec ce que l'on a. Avec des caractères typo, on a d'autres possibilités... Enfin tu as le droit de ne pas changer d'avis. Je regrette de ne pas pouvoir te fusiller c'est tout :D Moi, didactorial, pensez donc, pas du tout, je suis la tempérance même, mais bon, il y a des sujets avec lesquels il ne faut pas plaisanter. :mrgreen: La première page de l'extension soul n'est pas inintéressante à lire au sujet du soulignement.
Code: Tout sélectionner
\newcounter{exercice}
\setcounter{exercice}{0}
\newcommand{\Exercice}
{\addotocounter{exercice}{1}\souligne{red}{\bfseries \Large Exercice \theexercice{} : \newline}
% \bfesries : commute en gras
% \Large : commute en grand
% \theexercice : valeur du compteur exercice



L'un des très grands avantages de LaTeX, c'est que le passage du A4 au A5 est franchement simple. Il suffit de changer une ligne dans \geometry (qui est très vivement recommandé, sous peine de s'emmerder grave). De plus avec un ch'ti makefile, même mal construit, la construction est vraiment très rapide :
Code: Tout sélectionner
SOURCE = Programme_2011
LATEX = latex
all:
   $(LATEX) $(SOURCE)
   dvips -ta5 $(SOURCE)
   psnup -pa4 -Pa5 -2 $(SOURCE).ps $(SOURCE)_a4.ps
   ps2pdf -dOptimize=true -dEmbedAllFonts=true -dUseFlateCompression=true -sPAPERSIZE=a4 $(SOURCE)_a4.ps $(SOURCE)_a4.pdf


Tu sauves cela dans le même répertoire sous le nom de Makefile. Et tu compiles en tapant make. Hop, deux pages sur une feuille. Je suis persuadé que l'on peut faire autrement, en particulier avec latexmk, mais je n'ai pas cherché.

Il manque aussi une fonte (au choix lmodern, kpfont, fourrier,...), via un \usepackage{fontes}.


Le problème, c'est qu'ensuite j'aimerais bien les utiliser.


C'est-à-dire ? Un simple \usepackage{lmodern} et tu utilises la fontes lmodern. D'autant que ce sont des familles de fontes (serif, sans serif, machine à écrire, gras, italique, petites capitales), et que ces différentes versions sont dessinées pour s'harmoniser. On peut toujours changer de fontes à l'intérieur d'un document, mais outre que en LaTeX, ce n'est pas super simple, on arrive assez rapidement sur un problème : trouver des fontes lisibles par LaTeX, ce qui restreint le choix.
[url]file:///usr/local/texlive/2011/texmf-dist/doc/fonts/free-math-font-survey/survey.html[/url] propose une présentation des différentes fontes facilement lisible par TeX (pas très à jours).

Tiens pour éviter plein de péchés : l2tabufr-heavy est une bonne lecture (dans la console texdoc l2tabufr-heavy), pour les possibilités des fontes, la doc des kpfonts est pas mal du tout (texdoc kpfonts-Doc-french).

Sur le wiki, il y a des docs assez bien faites qui te feront gagner du temps.


Chez moi le remplissage des champs dans l'hypersetup fonctionne.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6799
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: problème propriété de la feuille.

Messagepar Mikelenain » Lundi 17 Octobre 2011, 17:53

rebouxo a écrit:
Mikelenain a écrit:J'ai trouvé pour les accents. il faut que je mette utf8 au lieu de latin1

J'ai aussi trouvé pour les en-têtes et les pieds-de-page. Il fallait que je rajoute \pagestyle{fancy} :o


Ce n'est pas un problème de TeX (enfin indirectement...) pour les accents. Latin-1 fonctionne très bien, à condition que l'éditeur soit régler en latin-1... Ce qui n'était pas le cas.

celle que j'aime bien, c'est latin9. Il y a œ et æ ....

Pour le 2e, zut, je l'ai pas vu.

:s

Pour nimbus, je serais assez surpris que cela fonctionne, ou alors tu caches des choses.

c'est ma préférée ^^

Sans aucun ajout de déclaration de fontes LaTeX est en CM-super, qui ont pas mal de défauts. Et donc tu n'est pas en nimbus. Pour utiliser times (beaauurk, pardon, tous les dégoûts sont dans la nature) voir la page 13 du l2tabufr-heavy. Il y a plus esthétiques et plus lisibles.

je n'aime pas times non plus. Mais je n'en suis pas encore à changer les font et tout ça. J'en suis à essayer de comprendre la structure des documents, les relations entre les différentes parties ... etc
j'aimerais aussi apprendre comment on définie un style pour les titres, un style pour les corps de texte ... mais c'est la prochaine étape (j'en suis à la découverte de la création d'un document ^^)

Code: Tout sélectionner
\newcommand{\souligne}[1][black]{%
    \bgroup \markoverwith{{\color{#1}\lower 1ex\hbox{$\!\mathbf{-}\!$}}}\ULon}

Admettons que cette commande fonctionne bien (moi, je trouve cela bizarre ce \bgroup qui ne se termine pas un \egroup, mais bon j'ai la flemme de chercher, d'autant plus que le \hbox{$\!\mathbf{-}\!$} est encore plus bizarre).

J'ai pris cela sur ce topic ^^
Et ça fonctionne très bien.

Et qu'elle apporte quelque chose. Remarque, à la main, on ne dispose pas de graisses différentes, donc on fait avec ce que l'on a.
Avec des caractères typo, on a d'autres possibilités... Enfin tu as le droit de ne pas changer d'avis. Je regrette de ne pas pouvoir te fusiller c'est tout :D

Je trouve que le gras, sur un document tapé à l'ordi, est moyennement visible. J'ai des élèves en très grande difficulté de lecture et autre. Et le soulignement est nécessaire. Et souligner en couleur est préférable à une simple identation ou un changement de taille de caractère pour mettre en valeur les titres ....

Et en plus je trouve (avis personnel) cela bien plus beau/clair :)

Code: Tout sélectionner
\newcounter{exercice}
\setcounter{exercice}{0}
\newcommand{\Exercice}
{\addotocounter{exercice}{1}\souligne{red}{\bfseries \Large Exercice \theexercice{} : \newline}
% \bfesries : commute en gras
% \Large : commute en grand
% \theexercice : valeur du compteur exercice

ça, ça m'intéresse un peu plus. Il va falloir que je me penche dessus, je crois :)


L'un des très grands avantages de LaTeX, c'est que le passage du A4 au A5 est franchement simple. Il suffit de changer une ligne dans \geometry (qui est très vivement recommandé, sous peine de s'emmerder grave). De plus avec un ch'ti makefile, même mal construit, la construction est vraiment très rapide :
Code: Tout sélectionner
SOURCE = Programme_2011
LATEX = latex
all:
   $(LATEX) $(SOURCE)
   dvips -ta5 $(SOURCE)
   psnup -pa4 -Pa5 -2 $(SOURCE).ps $(SOURCE)_a4.ps
   ps2pdf -dOptimize=true -dEmbedAllFonts=true -dUseFlateCompression=true -sPAPERSIZE=a4 $(SOURCE)_a4.ps $(SOURCE)_a4.pdf


Tu sauves cela dans le même répertoire sous le nom de Makefile. Et tu compiles en tapant make. Hop, deux pages sur une feuille. Je suis persuadé que l'on peut faire autrement, en particulier avec latexmk, mais je n'ai pas cherché.

J'ai absolument rien compris :o :o :o

Il manque aussi une fonte (au choix lmodern, kpfont, fourrier,...), via un \usepackage{fontes}.


Le problème, c'est qu'ensuite j'aimerais bien les utiliser.


C'est-à-dire ? Un simple \usepackage{lmodern} et tu utilises la fontes lmodern. D'autant que ce sont des familles de fontes (serif, sans serif, machine à écrire, gras, italique, petites capitales), et que ces différentes versions sont dessinées pour s'harmoniser.

Et comment je déclare que j'utilise lmodern pour telle partie de texte ?
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: problème propriété de la feuille.

Messagepar Mikelenain » Lundi 17 Octobre 2011, 20:17

Mikelenain a écrit:
Code: Tout sélectionner
\newcounter{exercice}
\setcounter{exercice}{0}
\newcommand{\Exercice}
{\addotocounter{exercice}{1}\souligne{red}{\bfseries \Large Exercice \theexercice{} : \newline}
% \bfesries : commute en gras
% \Large : commute en grand
% \theexercice : valeur du compteur exercice

ça, ça m'intéresse un peu plus. Il va falloir que je me penche dessus, je crois :)

j'ai essayé et ça ne fonctionne pas :s
à la compilation, j'ai ceci :
Code: Tout sélectionner
Runaway argument?
{\addotocounter {exercice}{1}\souligne {red}{\bfseries \Large Exercic\ETC.
! File ended while scanning use of \@argdef.
<inserted text>
                \par
<*> DM01.tex
           
?

*
(Please type a command or say `\end')
*

et ça tourne en boucle.

Dans le corps de construction du document, j'ai mis \Exercice.

N'y a-t-il pas un problème dans les accolades ? J'ai essayé de modifier cela et .... ça ne règle pas le problème :s
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar Mikelenain » Lundi 17 Octobre 2011, 21:24

Bon, finalement j'ai réussi à arranger cela.
Il y avait effectivement un problème d'accolade mais aussi un problème dans la syntaxe de \souligne (il fallait mettre des crochets autour de red) et \addotocounter semble ne pas fonctionner contrairement à \stepcounter
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar rebouxo » Lundi 17 Octobre 2011, 22:04

oui ce n'est pas \addotcounter, mais \addtocounter... mais \sepcounter et très bien aussi.

Je trouve que le gras, sur un document tapé à l'ordi, est moyennement visible. J'ai des élèves en très grande difficulté de lecture et autre. Et le soulignement est nécessaire. Et souligner en couleur est préférable à une simple identation ou un changement de taille de caractère pour mettre en valeur les titres ....


Non, je pense que tu fais juste de l'adaptation. Je propose cette explication (qu'il faudrait valider, tiens cela ferait certainement un très bon sujet de master...). Tes élèves ne font juste que repérer l'endroit où il y a plus de couleur, de soulignement. Ils ne lisent pas plus, juste ils repèrent l'endroit qui semble important. Par exemple amuse-toi à souligner le mot à côté du mot important, pour voir. Tu renforces juste un processus que la pub utilise à outrance : ce qui mis en évidence est important. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Maintenant je ne suis pas à ta place. Si j'étais à ta place je ferais des documents en A5, écris très gros, avec une marge conséquente et une fonte assez grasse (pas lmodern qui manque de gras, mais certainement kpfonts). Il n'y aurais ni soulignement ni couleur qui attirent trop le regard. Au passage, si je peux pointer une contradiction, pour des élèves qui ne sont pas bons lecteurs écrire en 10 pt sur du A4 c'est les pousser à ne pas lire. D'expérience, quand j'étais en collège ZEP, je découpais les exercices et ne distribuais qu'un seul exercice à la fois. Car distribuer un feuille se soldera systématiquement par : pfff, encore tout cela à lire.

Mais, bon passons.

Par défaut, TeX est en Computer Modern. Si tu ne mets rien dans ton préambule, tu es en CM super. Ces fontes ont pas mal de défaut, en particulier je crois qu'elles ne sont pas au format T1. Il est conseillé d'utiliser lmodern. Quand tu mets \usepackage{lmodern} dans ton préambule, ton document est en lmodern.

Pourquoi changer de fontes en plein milieu de son document ? J'ai du mal à comprendre l'intérêt, d'autant plus que les LaTeX n'utilise pas une fonte mais une famille de fonte : gras, italique, petit capitale, sans serif, machine à écrire (linéale)...
Pour passer en gras : \textbf{mot}, pour l'italique \textit{mot}, pour les petites capitales \textsc{mot}, pour les linéales : \texttt{}, pour le sans serif \textsf{}. Il existe aussi des commutateurs qui te mettent dans une de ces variantes jusqu'à la fin de ton document.

Après, on peut changer de fonte au cours d'un document, mais cela fait partie des commandes que je n'utilise pas et donc que j'oublie et que je trouve pas du tout sympathique

Pour les titres, l'extension titlesec permet de modifier les commandes de sectionnement (\section and co).

Code: Tout sélectionner
    SOURCE = Programme_2011
    LATEX = latex
    all:
       $(LATEX) $(SOURCE)
       dvips -ta5 $(SOURCE)
       psnup -pa4 -Pa5 -2 $(SOURCE).ps $(SOURCE)_a4.ps
       ps2pdf -dOptimize=true -dEmbedAllFonts=true -dUseFlateCompression=true -sPAPERSIZE=a4 $(SOURCE)_a4.ps $(SOURCE)_a4.pdf

Ceci me permet de fabriquer des documents en A5 et de les mettre sur deux pages dans mon pdf. Et cela en une seule compilation, via la commande make, qui est une commande pour compiler (du C ou n'importe quoi d'autres). C'est tout cela me permet d'automatiser une tache assez ingrate est inutile. Cela dit, on peut très bien le faire directement à partir de la commande imprimer de adobe reader.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6799
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar Mikelenain » Mardi 18 Octobre 2011, 13:11

rebouxo a écrit:oui ce n'est pas \addotcounter, mais \addtocounter... mais \sepcounter et très bien aussi.

Je trouve que le gras, sur un document tapé à l'ordi, est moyennement visible. J'ai des élèves en très grande difficulté de lecture et autre. Et le soulignement est nécessaire. Et souligner en couleur est préférable à une simple identation ou un changement de taille de caractère pour mettre en valeur les titres ....


Non, je pense que tu fais juste de l'adaptation. Je propose cette explication (qu'il faudrait valider, tiens cela ferait certainement un très bon sujet de master...). Tes élèves ne font juste que repérer l'endroit où il y a plus de couleur, de soulignement

C'est logique, et c'est justement ce que j'utilise.
Le mot souligné en noir est important, mis en valeur (je crois qu'on dit "en emphase").
Celui "souligné en couleur" ou "souligné et en gras" marque une transition entre deux exercices.

On m'a même conseillé, dans les interros, de séparer les exercices par un gros trait vertical (comme une ligne horizontale <hr> en html) pour faciliter la lecture de certains élèves dyslexiques/dyspraxiques/dysphasiques .... etc


Si j'étais à ta place je ferais des documents en A5, écris très gros, avec une marge conséquente et une fonte assez grasse (pas lmodern qui manque de gras, mais certainement kpfonts). Il n'y aurais ni soulignement ni couleur qui attirent trop le regard.

Je ne suis pas certains qu'avoir 3 mots par ligne (j'exagère volontairement) facilite la lecture. En effet, ça augmente considérablement le nombre de ligne et beaucoup d'élèves sont découragés avant tout par le nombre de lignes

Au passage, si je peux pointer une contradiction, pour des élèves qui ne sont pas bons lecteurs écrire en 10 pt sur du A4 c'est les pousser à ne pas lire.

tout dépend en fait comment c'est présenté. Je trouve mieux, au vu de mon expérience, d'avoir la question sur une seule et unique ligne écrite en 10pt que sur deux lignes écrites en 12pt.
L'alignement justifié est aussi meilleur/plus agréable que l'alignement à gauche.


Par défaut, TeX est en Computer Modern. Si tu ne mets rien dans ton préambule, tu es en CM super. Ces fontes ont pas mal de défaut, en particulier je crois qu'elles ne sont pas au format T1. Il est conseillé d'utiliser lmodern. Quand tu mets \usepackage{lmodern} dans ton préambule, ton document est en lmodern.

Je suis justement en train d'apprendre. D'où le test en 10pt ....

Pourquoi changer de fontes en plein milieu de son document ? J'ai du mal à comprendre l'intérêt, d'autant plus que les LaTeX n'utilise pas une fonte mais une famille de fonte : gras, italique, petit capitale, sans serif, machine à écrire (linéale)...

Parce-que je suis en train d'apprendre les bases (techniques) de LaTeX. Je verrais pour faire des trucs jolis et bien chiadés une autre fois.

Pour passer en gras : \textbf{mot}, pour l'italique \textit{mot}, pour les petites capitales \textsc{mot}, pour les linéales : \texttt{}, pour le sans serif \textsf{}.

merci pour ces petits trucs. Mais .... c'est quoi "sans serif" ? j'ai souvent vu ça dans les noms des polices sous word, puis openoffice puis libreoffice mais je n'ai jamais compris ... et linéale ?

Il existe aussi des commutateurs qui te mettent dans une de ces variantes jusqu'à la fin de ton document.

c'est-à-dire ? c'est pas avec \textbf{}, \textit{}... que l'on commute ?

Après, on peut changer de fonte au cours d'un document, mais cela fait partie des commandes que je n'utilise pas et donc que j'oublie et que je trouve pas du tout sympathique

ça peut être pratique quand tu écris un roman de fantasy, par exemple, pour retranscrire des paroles magiques (i.e. un magicien qui lance un sort) ou pour mettre en valeur la première lettre d'un chapitre (je crois que ça s'appelle la lettrine) ....

Pour les titres, l'extension titlesec permet de modifier les commandes de sectionnement (\section and co).

l'extension ? c'est un package, c'est ça ?

Code: Tout sélectionner
    SOURCE = Programme_2011
    LATEX = latex
    all:
       $(LATEX) $(SOURCE)
       dvips -ta5 $(SOURCE)
       psnup -pa4 -Pa5 -2 $(SOURCE).ps $(SOURCE)_a4.ps
       ps2pdf -dOptimize=true -dEmbedAllFonts=true -dUseFlateCompression=true -sPAPERSIZE=a4 $(SOURCE)_a4.ps $(SOURCE)_a4.pdf

Ceci me permet de fabriquer des documents en A5 et de les mettre sur deux pages dans mon pdf. Et cela en une seule compilation, via la commande make, qui est une commande pour compiler (du C ou n'importe quoi d'autres). C'est tout cela me permet d'automatiser une tache assez ingrate est inutile. Cela dit, on peut très bien le faire directement à partir de la commande imprimer de adobe reader.

mais je mets ça où ? avant le \begin{document} ?
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar rebouxo » Mardi 18 Octobre 2011, 16:37

1. L'emphase c'est la mise en évidence dans un texte. En typographie, l'emphase ce fait en italique (et en latex via la commande \emph qui fait plus de chose que \textit). Le but est de ne pas trop perturbé l’œil, de ne pas trop l'attiré sur un point. Ce que je comprends c'est un compromis. Note que je n'applique pas cela sur des diaporamas, dans lesquels il y a plus de couleurs, mais que je ne le fais pas sur des feuilles.
2. Un texte est le plus lisible lorsque la ligne comporte entre 60 et 80 caractères. Ce nombre de caractère par ligne est atteint avec un taille de 12 pt et des marges conséquentes, pour du A4. Pour les exercices, je les sépare par une ligne horizontale. Donc trop peut de mots ne facilite pas la lecture (on ne voit pas la ligne) et trop de mots font perdre la ligne. Comme c'est lié (un peu) :
* les fontes avec serifs ont des petites pattes, comme times, palatino, ou lmodern (dans sa version normal). Ces petites pattes permettent de relier les lettres les unes aux autres et faire une ligne virtuelle. Elles sont donc très conseillées pour écrire sur du papier.
* les fontes sans serifs n'ont pas ces empâtements (arial). Elles servent pour des pub, lorsque l'on utilise des écrans numériques, car leur forme simple est bien adaptée à la numérisation. On les retrouve aussi dans les titres, là où il faut que ça pète !
* linéales : il me semble que ce sont les caractères machines à écrire (courrier par exemples).
Je pense qu'il vaut mieux viser un carré : les élèves sont certainement très sensible au périmètre et non à la superficie.
Pour la justification, je suis d'accord, mais sur des toutes petites largeurs (un tableau par exemple), il vaut mieux éviter la justification qui introduit alors beaucoup trop de blanc.
3. Sur les changements de fontes, je ne comprends pas. Un c'est technique (c'est l'un des points faibles de TeX, vivement que LuaTeX nous simplifie la vie). Deux : qu'est ce que tu espère faire ?
4. \textbf{mot} écris le mot en gras. \bfseries écris tout ce qui suit en gras (enfin jusqu'à la fin du groupe en cours).
5. J'ai un très mauvais souvenir des livres écrit avec plusieurs fontes (la horde du contrevent, par exemple) qui ne s'harmonise pas du tout... Pour les lettrines, il y a l'extension lettrine (oui un package) qui permet de faire cela.
6. Le makefile est un fichier externe à LaTeX. C'est une liste de commandes qui permet d'optimiser les compilations. On le sauve dans ton répertoire et tu tapes make en ligne de commande (ou tu règles ton éditeur de texte).

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6799
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar Mikelenain » Mardi 18 Octobre 2011, 19:40

rebouxo a écrit:1. L'emphase c'est la mise en évidence dans un texte. En typographie, l'emphase ce fait en italique (et en latex via la commande \emph qui fait plus de chose que \textit). Le but est de ne pas trop perturbé l’œil, de ne pas trop l'attiré sur un point. Ce que je comprends c'est un compromis. Note que je n'applique pas cela sur des diaporamas, dans lesquels il y a plus de couleurs, mais que je ne le fais pas sur des feuilles.

je reste malgré tout attaché au soulignage ;)

2. Un texte est le plus lisible lorsque la ligne comporte entre 60 et 80 caractères. Ce nombre de caractère par ligne est atteint avec un taille de 12 pt et des marges conséquentes, pour du A4. Pour les exercices, je les sépare par une ligne horizontale. Donc trop peut de mots ne facilite pas la lecture (on ne voit pas la ligne) et trop de mots font perdre la ligne. Comme c'est lié (un peu) :
* les fontes avec serifs ont des petites pattes, comme times, palatino, ou lmodern (dans sa version normal). Ces petites pattes permettent de relier les lettres les unes aux autres et faire une ligne virtuelle. Elles sont donc très conseillées pour écrire sur du papier.
* les fontes sans serifs n'ont pas ces empâtements (arial). Elles servent pour des pub, lorsque l'on utilise des écrans numériques, car leur forme simple est bien adaptée à la numérisation. On les retrouve aussi dans les titres, là où il faut que ça pète !
* linéales : il me semble que ce sont les caractères machines à écrire (courrier par exemples).

bon, et bien j'apprends pas mal de choses sur les fontes :)

Je pense qu'il vaut mieux viser un carré : les élèves sont certainement très sensible au périmètre et non à la superficie.

je n'ai pas compris, là :o

Pour la justification, je suis d'accord, mais sur des toutes petites largeurs (un tableau par exemple), il vaut mieux éviter la justification qui introduit alors beaucoup trop de blanc.

parfaitement d'accord avec toi. mais dans les petites cellules de tableau, j'utilise plutôt le centré ;)

3. Sur les changements de fontes, je ne comprends pas. Un c'est technique (c'est l'un des points faibles de TeX, vivement que LuaTeX nous simplifie la vie). Deux : qu'est ce que tu espère faire ?

juste apprendre à le faire ^^

4. \textbf{mot} écris le mot en gras. \bfseries écris tout ce qui suit en gras (enfin jusqu'à la fin du groupe en cours).

intéressant à savoir, ça. Mais du coup : qu'est-ce que tu entends par groupe ? Je pensais que c'était ce qui se trouvait entre {...}

5. J'ai un très mauvais souvenir des livres écrit avec plusieurs fontes (la horde du contrevent, par exemple) qui ne s'harmonise pas du tout... Pour les lettrines, il y a l'extension lettrine (oui un package) qui permet de faire cela.

il faut que ce soit limité à des cas très particuliers.
Je prends l'exemple de (si je ne me trompe pas) la BD "les forêts d'Opale". Dedans, il y a une créature qui lance des sorts dans une langue totalement incompréhensible pour le commun des mortels. C'est écrit avec des caractères assez bizarre (ressemblant vaguement à de l'hébreux ou de l'arabe pour un non-initié comme moi). Et je trouve que cela rend plutôt pas mal.

Second exemple, je ne me souviens plus dans quelle autre BD de fantasy. Un personnage parle deux langues dont langue différente de celle utilisée par le personnage principal. Ce personnage principal ne comprend la langue en question. L'auteur a changé de fonte pour montrer ce fait mais que le lecteur puisse tout de même comprendre.

6. Le makefile est un fichier externe à LaTeX. C'est une liste de commandes qui permet d'optimiser les compilations. On le sauve dans ton répertoire et tu tapes make en ligne de commande (ou tu règles ton éditeur de texte).

Je sais ce qu'est un makefile en C ( j'en ai assez bouffé à un moment donné ^.^ ) mais je ne savais pas que c'était pareil en latex.
Comme on peut très bien intégrer des macros.... etc. Bref, je ne savais pas que ça pouvait marcher de manière similaire.
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar guiguiche » Mardi 18 Octobre 2011, 21:03

Mikelenain a écrit:Second exemple, je ne me souviens plus dans quelle autre BD de fantasy. Un personnage parle deux langues dont langue différente de celle utilisée par le personnage principal. Ce personnage principal ne comprend la langue en question. L'auteur a changé de fonte pour montrer ce fait mais que le lecteur puisse tout de même comprendre.

Pour rester dans la BD classique : Astérix chez les Goths.
Pas d'aide par MP : les questions sont publiques, les réponses aussi.
Tu as apprécié l'aide qui t'a été fournie ? Alors n'hésite pas à rendre la pareille à quelqu'un d'autre.
Un peu d'autopromotion.
guiguiche
Modérateur
 
Messages: 8019
Inscription: Vendredi 06 Janvier 2006, 15:32
Localisation: Le Mans
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar Mikelenain » Mardi 18 Octobre 2011, 21:20

oui, par exemple.

Tiens, j'ai un petit soucis de mise en page.
Je suis en train de créer un document avec \begin{enumerate}[1)]
ce qui me trouble est que parfois j'ai un espace au dessus de la liste et parfois non ....
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar Mikelenain » Mercredi 19 Octobre 2011, 05:22

Hé hé. Je suis content, j'ai compris comment rajouter un argument avec #1 dans un newcommand. Je m'en suis servi pour mettre le barême dans l'interro que je prépare pour vendredi :p (et là c'est ma seule classe qui n'a pas de problème de lecture, donc dans l'immédiat osef des fontes :D )
"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."

Une ch'tio peu d'pub :Ina-Ich

Ubuntu | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | Mozilla | VLC ...
Mikelenain
Exa-utilisateur
 
Messages: 2616
Inscription: Dimanche 28 Février 2010, 11:54
Localisation: Région Lyonnaise
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant

Re: Propriétés de la feuille

Messagepar rebouxo » Mercredi 19 Octobre 2011, 07:19

Je pense qu'il vaut mieux viser un carré : les élèves sont certainement très sensible au périmètre et non à la superficie.


je n'ai pas compris, là :o


Un rectangle fin et long a un périmètre plus important qu'un carré, à aire constante (tiens très bon exercice avec les collégiens : rechercher le rectangle d'aire maximal parmi les rectangles de périmètres 37 cm :mrgreen: ). Certains élèves ne conçoivent pas l'aire, mais on une surreprésentation du périmètre. Un rectangle long et fin est donc "plus grand", qu'un carré... Du moins il me semble avoir lu ce genre de représentation de l'aire.

Un groupe en TeX, c'est pas mal de choses. Une paire d'accolades est un groupe, un environnement est un groupe \bgroup \egroup est un groupe. Bon, ça je maîtrise pas du tout, mais il faut quand même en entendre parler.

Le makefile c'est valable pour tout projet qui demande une compilation et qui comporte des dépendances : C/C++, LaTeX, voir un mélange de plein de choses : du moment qu'il y a des dépendances c'est intéressant. Au passage, il y latexmk (latex make) script perl qui automatise les compilations et qui est très bien fait.

Olivier
A line is a point that went for a walk. Paul Klee
Par solidarité, pas de MP
rebouxo
Modérateur
 
Messages: 6799
Inscription: Mercredi 15 Février 2006, 13:18
Localisation: le havre
Statut actuel: Actif et salarié | Enseignant


Retourner vers LaTeX

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Baidu [Spider], Grapeshot [Crawler], Yandex [Bot] et 18 invités